LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave!

Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mardi 23 août 2016

La Transition par le réenchantement ou le réenchantement par la transition

Afficher l'image d'origine
 "Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l'argent ne se mange pas."

Geronimo ou Sitting Bull (les avis divergent)
 



Afficher l'image d'origine
"C'est le rêve français que je veux réenchanter, celui qui a permis à des générations durant toute la République de croire à l'égalité et au progrès."  
Discours au meeting du Bourget du 22 janvier 2012 de François Hollande
Quand on lit cette "citation" du président en exercice, on est partagé entre l'envie de pleurer, de rire ou de se mettre en colère devant tant d'hypocrisie. La promesse était à la hauteur du mensonge, et je dirais même de l'escroquerie que les français vivent depuis 40 ans, existe-t'il une autre alternative? Une autre voie?
Depuis maintenant 2006, beaucoup de collectifs ou d'associations ont vu le jour, désireuse de proposer une alternative, un renouvellement à une classe politique dépassée, et ne répondant plus aux aspirations de toute une génération, mais jusqu'à présent, cela se révèle un échec.
Justement, ma génération, celle des gens nés disons entre 1965 et 1975, est celle du désenchantement, on nous avait promis les toujours du grand soir et arrivée dans les années 80, nous avons assisté à la déliquescence de notre système "à la française", du chômage de masse, de la corruption massive des élites dirigeantes, des mensonges d'état, de la médiocratie, de la culture de la surconsommation, de la compétition à outrance entre les hommes, de l'affaissement du pacte social sur lequel notre beau pays a été bâti, de la mise en place définitive sur le trône humain du roi dollar ou euro au choix, de la compétition acharnée entre les hommes, du piétinement de l'autre au nom du profit.
 La coopération, la solidarité, le bien vivre ensemble n'étaient soudainement devenus que des vains mots. La culture du "sois le meilleur coûte que coûte" venait de prendre le pas sur la notion de partage et l'entraide entre les différentes communautés d'hommes devenait factice.
Tableau sombre s'il en est...
Nous sommes maintenant au 21ème siècle, on aurait pu croire légitimement à une prise de conscience générale et que nous allions trouver des hommes et des femmes, prêts à relever le défi du changement pour proposer le fameux mantra d'une politique autrement.
Quel cuisant échec. Quel piètre résultat.
En 2016, j'ai la sensation que nous continuons à tourner un rond sur un modèle dépassé, fini. Nous acceptons de manière tacite l'effondrement de notre société et le principe du pillage généralisé de notre éco-système, de nos ressources, de notre mode de vie, de notre "modèle" social au profit d'une minuscule minorité contre une écrasante majorité. On nous dit dit que c'est la crise économique, sociale et culturelle depuis 2008, mais en fait, j'entends cela depuis que je suis né, elle a bon dos la crise, elle permet de nous entretenir dans un climat de défiance, de haine, d'exclusion les uns entre les autres pendant que les politiciens se gavent gravement sur notre dos.
Les politiciens de tous bords se sont faits une spécialités des belles promesses électorales de campagne en tous genres, et de leur abandon dès l'élection passée.
Peu importe le camp, peu importe la couleur, les différents gouvernements qui se sont succédés durant la Vème république nous ont progressivement plongés dans le marasme et dans l'absence de perspectives concrètes et de lignes directrices claires.
L'avènement d'internet a tout à coup permis aux gueux de mieux communiquer entre eux sur certains aspects. Le lambda (que je suis) peut maintenant partager avec d'autres son besoin de voir changer les choses sans plus forcément passer par la case "dirigeant", le sans -dent inculte et sous qualifié (que je suis également) peut faire aussi entendre sa voix et dire "Stop ça suffit, nous existons, vous ne pourrez plus faire sans nous" et c'est là que j'en arrive à la fameuse transition.

Afficher l'image d'origine

Parti du constat qu'une masse énorme de gens ne voulaient plus voter pour cette classe politique inaudible et tant éloigné de nos difficultés quotidiennes, certains commencent à se mobiliser de toutes sortes de manière. Parti du postulat que les petits candidats ne se feraient jamais entendre dans des élections faussées où seuls trois ou quatre partis avaient droit au chapitre, des regroupements d'hommes et de femmes de bonne volonté ont commencé en France. Quelques idées commencent à germer dont le principe d'enfin faire apparaitre la vraie société civile au sein d'une élite politique devenu des "professionnels de la politique politicienne" et cette transition commence à trouver un écho, Même la tribune de Genève s'y est intéressée, vous vous rendez compte, même nos amis suisses se disent tiens les français font un truc étrange, regardons ça!
Bien évidemment, les sites internets fleurissent, les réseaux sociaux commencent à parler d'autre chose que de Pokemon go, comme ceux-ci:

Finalement, on peut voir une chose, c'est que des millions de français ne veulent plus voter dans ce système tronqué, que beaucoup ne veulent ni voter Sarkozy, ni voter Hollande, ni voter Le pen en 2017. Que faire? Quelle attitude adoptée?
J'ai bien ma petite idée, mais je ne suis qu'un petit blogueur sans moyens arrivé déjà à plus de la moitié de sa vie, et sans une force collective conséquente, nous ne pourrons réussir ce réenchantement de notre peuple grognon et râleur, mais ô combien attachant et solidaire quand il le veut vraiment.
 Alors s'il ne tenait que moi, et que tout à coup, je devais être en charge de quelques applications d'idées, hé bien même si je sais d'avance qu'on me considérera comme un utopiste cinglé, je ferais ceci:
 Un boycott général des électeurs de l'élection 2017, prise en compte du vote blanc, dissolution de l'assemblée nationale afin de procéder à une nouvelle élection globale et un renouvellement de nos personnels politiques, suppression du sénat et candidatures spontanées proposées à toutes personnes de la société civile prêtes à s'investir dans une campagne proposant une gestion politique fondamentalement opposée à tout ce qui se fait depuis le début de la Vème république. 
Ce qui induit donc une création d'une 6ème république et une refonte globale de nos institutions, réforme de la constitution, révision du système bancaire, instauration de groupes territoriaux pour la mise en oeuvre d'un moratoire sur l'environnement, la justice, le système carcéral, la sécurité, le revenu minimum d'existence, la rationalisation de la fonction publique, la transition énergétique et agricole, la réflexion sur la croyance de la croissance infinie qui est une galéjade totale, la démocratie participative, la réorganisation totale de l'éducation nationale et l'introduction réelle de la notion d'écologie dans la constitution, et j'en aurais encore une liste longue comme la seine, mais je compte bien vous en causer dans l'oreille dans les semaines et les mois à venir, bande de petits canaillous;)

Résultat de recherche d'images pour "transition "

Je finirais ce billet qui ne sera lu par personne en vous encourageant à aller voir ce qui se pratique dans des pays comme l'Islande, le Canada, la Finlande et d'autres encore. Allez voir un film comme Demain qui propose lui aussi le réenchantement et la transition.Il est fou qu'un pays aussi novateur que la France pendant des siècles soit devenu autant à la ramasse, autant dépassé.
Faites entendre votre voix, faites le pour vous, pour nos enfants, pour nos anciens, regroupez-vous tout de suite maintenant, les présidentielles sont dans moins d'un an et c'est maintenant qu'il faut agir, se mobiliser, faire des choix. Mettons nous en mouvement, et faisons comprendre à nos soi-disant dirigeants omniscients que sans nous, rien ne se fera.

Dernière chose, on dit qu'il est toujours facile de s'exprimer sur le net dans le monde virtuel et sans agir véritablement dans le monde réel, alors il ne faut pas se contenter de mettre des +1, des commentaires et de scotcher devant son PC. Ecrivons, agissons, mobilisons-nous aussi dans la réalité, dans la vraie vie ;) Mettons les politiques face à leurs incohérences, leurs mensonges, leurs incompétences, leurs hypocrisies, leurs indécences, leurs non-respects de la masse, des gueux, des sans-dents, des gens tout simplement. Faisons cesser cette culture du profit au détriment des hommes et de l'environnement. Cette planète, il n'y en a qu'une et c'est la notre, alors si les puissants veulent la détruire au nom du dieu dollar, rappelons-leur que nous sommes nombreux et déterminés. Sans nous, rien ne se fera, one more time...
Résultat de recherche d'images pour "transition"
Allez, je reviendrai, oui je reviendrai.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire