LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 5 octobre 2016

La Kave conjuguée au Féminin

“L’éducation est un progrès social... L’éducation est non pas une préparation à la vie, l’éducation est la vie même.” John Dewey



La Kave se conjugue au féminin et au collectif participatif.
Ce sera donc un binôme Heel Krix/Thierry Lacas aux manettes de cet article, à l'attention de ces  Dames, mais surtout de vous Messieurs.
A l'occasion du soutien aux Femmes durant cet Octobre Rose, bien d'autres causes que le cancer du sein sont encore à défendre pour les droits des Femmes et filles de ce monde. 
Pour le coup, à la Kave, ce sont deux hommes qui s'expriment sur le sujet.
 Si une Kaviste veut à l'occasion faire entendre son opinion en ce lieu, elle sera la bienvenue!


Les luttes et les combats ne manquent pas entre l'éducation, les maladies, les violences, l'accès à la démocratie dans beaucoup de pays à travers le monde où les femmes doivent se battre face à l'oppression et la discrimination. 
En France, les droits des Femmes ont beaucoup évolué, mais ce fût long et âpre, quand on pense que le droit de vote n'est arrivé qu'en 1946. 
Et qu'en 2016, les femmes attendent encore l'équité et la justice sociale sur le plan des salaires par exemple et la liberté de disposer de son corps comme elles l'entendent.
Quand à la situation des femmes au delà de nos frontières, vous savez tous les difficultés chroniques qu'elles connaissent dès l'enfance et l'exclusion de l'éducation due soit à des raisons culturelles, religieuses ou les deux Mon Capitaine...



Sur le site Toutes à l'école.org, il est donné ainsi une bonne analyse:

 "Dans les pays pauvres, quand une famille a la possibilité de scolariser un enfant, c’est le garçon qu'elle choisit. 
La fille, dès la prime enfance, est reléguée aux tâches domestiques, puis doit travailler pour aider les siens.  Ainsi, sur tous les enfants scolarisés aujourd'hui dans le monde, un tiers seulement sont des filles.
 Et sur les 900 millions d’adultes analphabètes, deux tiers sont des femmes. Ces millions de femmes n’ont pas les armes du savoir pour se défendre contre les mariages forcés, l’exploitation sexuelle ou domestique, les crimes d’honneur, la prostitution... 
Des femmes pourtant chargées d'éduquer les générations futures.

Le niveau d'instruction des filles signe le degré
de liberté et de démocratie d'un pays.

Les experts internationaux l’affirment : la scolarisation des filles est l’un des grands enjeux du millénaire. Dans les pays où l’éducation des femmes progresse, la mortalité infantile et la surnatalité baissent, la propagation des pandémies est mieux maîtrisée. Et une femme instruite peut à son tour éduquer ses enfants. Enfin, le niveau d’instruction des filles signe le degré de liberté et de démocratie d’un pays. C’est pour ces multiples raisons que l’association Toutes à l’école a choisi de développer une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées, afin de les aider à devenir des femmes libres et des mères instruites."

Mais on ne lâche rien à la Kave, l'alerte doit être maintenue, l'alarme doit continuer à sonner!
Hommes et Femmes sommes les deux moitiés indissociables de ce Monde, et les Hommes doivent donner la part qui revient naturellement et légitimement à son égal féminin. Même si parfois, il faudra que ces messieurs prennent un taquet ou deux pour ça...hum...



La Kave se rebiffe en rose ce mois-ci et ne manquera pas de le rappeler ;)

Les femmes ont aussi souvent la charge et la gestion de la vie quotidienne quel que soit la culture et on en attend beaucoup parfois...Et c'est vrai que ça laisse peu de place pour révolutionner le Monde...Lisez-plutôt...


 Dans le cadre de cet article collaboratif, je laisse la plume numérique à un Kaviste engagé : +Thierry Lacas.
 Merci à toi Thierry pour ce partage d'information régulier et fructueux.



L'éducation des femmes : une situation alarmante

Au cours des 16 dernières années, la situation des femmes dans le monde a progressé.

Mais malgré d’importants progrès accomplis depuis le début des années 2000 en termes de parité entre les sexes dans l’éducation, la situation reste alarmante.

En effet, si l’on constate une participation croissante des filles et des femmes à tous les niveaux du système éducatif, il n’en demeure pas moins que 54% des enfants non-scolarisés sont des filles et 64% des adultes analphabètes sont des femmes (Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous, Unesco, janvier 2010). Le droit à l’éducation se restreint encore avec l'âge dans de nombreux pays. Ainsi, au Burkina Faso, seuls 8% des filles font des études secondaires.

Au total, 41 millions de filles sont exclues de l’éducation dans le monde et 515 millions de femmes sont analphabètes.
De plus, 60 pays ne seront pas en mesure d’atteindre les objectifs de parité fixés en 2000 pour 2015 par la Déclaration du millénaire des Nations unies. Ces chiffres attestent de l’inégalité subie et de l’urgence de la situation.




Le déni du droit à l’éducation maintient les femmes dans une situation de dépendance vis-à-vis de leur famille comme de la société. Il les enferme dans un rôle économique et social défini sans elles. Il les empêche de développer un esprit critique leur permettant de défendre leurs droits. Il leur confisque les moyens de lutter pour le respect de ces droits. Lutter contre l’exclusion des femmes, c’est agir sur des facteurs sociologiques, politiques, culturels, etc. Et c’est aussi permettre à la moitié de l’humanité de choisir avec l’autre moitié leur avenir commun.

+Thierry Lacas

Alors pour les Pères qui ne veulent pas voir leurs filles réduites à ce cliché là...

...il y a aussi cela comme solution, pour les Papas voulant une fille disons un peu engagée...hum...


...ou bien ceci, But Careful, don't try this at home...or not.
#lekaveserebiffeauféminin