LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave!

Contact: krixlegaulois@gmail.com/

jeudi 29 décembre 2016

C'EST GRAVE DOCTEUR?

"Le travail, c'est une maladie, d'ailleurs y'a même une médecine pour ça." Le grand café des brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio

mercredi 28 décembre 2016

Une pause s'impose

La Kave interrompt ses programmes momentanément pour cause de recharge du stock de rebiffades et autres agapes.
Veuillez ne pas quitter, retour prévu incessamment.

mardi 27 décembre 2016

lundi 26 décembre 2016

LE FUTUR EST ENTRE NOS MAINS

"L'homme a été doué de raison et de force créatrice afin de multiplier ce qui lui a été donné. Mais jusqu'à présent il n'a rien fait. .. que détruire ! Il y a de moins en moins de forêts !. .. Les rivières se dessèchent ! Le gibier disparaît ! Le climat se détériore !. .. de jour en jour la terre devient de plus en plus pauvre et de plus en plus laide."Oncle Vania - Anton Tchekhov

dimanche 25 décembre 2016

HAPPY DAY KAVISTE !

« On devient sage non pas par le souvenir de notre passé, mais de la responsabilité pour notre avenir. » George Bernard Shaw 
HAPPY DAY BY BURNIN' SPEAR 

samedi 24 décembre 2016

NOEL SE REBIFFE!


Namasté all daaaaaaaamn Christmas to each one of you.
Take care of you and your owns.
Le Kave se rebiffe Thanks every kaviste.
Never let the hope die in you, and keep on fighting.
Don't try, do it.
Yes Oui Kave!

vendredi 23 décembre 2016

L'Apparence Règne...


"La beauté de l'apparence est seulement un charme de l'instant; l'apparence du corps n'est pas toujours le reflet de l'âme." le Beau Laurence- Georges Sand

jeudi 22 décembre 2016

La Kave à Bonga !


Nouvel Hommage au Juke box du Zinc kaviste !
Rendu à Bonga 74 ans la voix toujours rauque, un  pilier de la chanson angolaise et d'Afrique, en exil. Du velours dans un rythme chaloupé.
Mettons de la joie au comptoir avec Mistaaaaaa Booooooonga!

LE COLIBRI ET LE PIRATE

"Je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir le choix. J’ai vu ce que les hommes sont capables de faire (...) J’ai côtoyé l’horreur (...). J’ai vu des baleines – magnifiques, intelligentes et conscientes d’elles-mêmes – agoniser sans fin. (...) Je pense que ce que nous faisons est juste et dans l’intérêt de notre planète et de notre futur (...). Abandonner n’a jamais été une option. Ça ne m’a jamais effleuré l’esprit". PAUL WATSON - Fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society

mercredi 21 décembre 2016

ARCTIQUE ATTACKS


"Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre l'industrie américaine non-compétitive."
Donald Trump
 (NDK: l'Arctique a peut-être bien raison de se venger des hommes...)

mardi 20 décembre 2016

The Moyen-Âge Returns

"Le multiculturalisme est la seule bonne réponse. Le métissage est la vérité de ce qui fait l'identité nationale française." Michel Onfray

BEFORE THE FLOOD

Cela dépend de chacun d'entre nous
It depends on each of us
Pour une diffusion massive de ce documentaire dans les écoles et au-delà. 
De toute urgence.

dimanche 18 décembre 2016

HYMNE ALTERNATIF


"Démilitariser les hymnes nationaux, ça c’est une bonne idée. Il est tout à fait inouï de constater que dans les pays du monde où ce sont les civils qui font le pain, les maisons, les outils et les chansons, les fêtes nationales et leurs hymnes glorieux sont, au mieux, des apologies de l’engeance kaki parasitaire ou, au pire, des appels hurleurs au meurtre guerrier. Si les ministères concernés m’avaient fait l’honneur de solliciter mon avis, quant aux paroles de la Marseillaise, j’eusse depuis longtemps déploré que les soldats y mugissassent et préconisé vivement que les objecteurs y roucoulassent, que les bergères y fredonnassent et que les troubadours s’y complussent."
Chroniques de la haine ordinaire de Pierre Desproges

samedi 17 décembre 2016

Un autre Monde est possible?


« Il ne faut pas confondre l'espoir dans lequel gagne le moins mauvais, et l'espoir dans lequel gagne un projet de transformation de notre réalité » Keny Arkana
Documentaire en piqûre de rappel de Keny Arkana, artiste engagée qui relate les méfaits de la mondialisation néolibérale et ses impacts sur les populations aux quatre coins du monde.
60 minutes sur un passé pas si lointain, un présent terriblement actuel pour un avenir incertain.

mercredi 14 décembre 2016

Le Monde Diplo: Kézako?



« Pour bannir l’orgueil, l’envie, la malfaisance, la débauche et des maux plus invétérés encore et plus grands pour la cité, la pauvreté et la richesse, Lycurgue décida ses concitoyens à mettre toutes les terres en commun et à en opérer la redistribution. Ils vivaient ainsi désormais les uns avec les autres, sans exception, sur un pied d’égalité, chacun ayant le même lot de terre, et par conséquent les mêmes moyens d’existence. Ils ne chercheraient la supériorité que dans la vertu, puisqu’il n’y aurait pas d’autres différences ni d’autres inégalités que celles que déterminent le blâme du vice et l’éloge du bien. » Plutarque, Vie de Lycurgue

samedi 10 décembre 2016

La Kave se télécharge en rebiffades


Veuillez patienter jusqu'à preuve du contraire pour la réouverture du comptoir.
En vous remerciant de votre compréhension compréhensive.
La Kave est en travaux pour une durée allant d'un point A à un point B.



#LEKAVESEREBIFFE #LESKAVESSEREBIFFENT 
#ONLACHERARIEN #NESSAYONSPASFAISONSLE


YES OUI KAVE!

LES TRAVAILLEURS PAUVRES VOUS SALUENT BIEN


"Le vagabond est l’une des composantes du système. Si la masse des chômeurs permet de maintenir une main-d’œuvre sous-payée, au bas de l’échelle sociale, le vagabond marque la limite entre le chômeur et le vide. L’armée des travailleurs en excédent permet au système de fonctionner avec des salaires très bas." Le peuple d'en bas, Jack London, 1903 (...)

vendredi 9 décembre 2016

Tribute to the Troops


"Ma vie n’important guère aux gens, je m’en voudrais de les ennuyer avec elle. D’autre part, m’imagines-tu criant : Au secours ! Cela ne me sortirait pas de la gorge."La Mort qui fait le trottoir (Don Juan), Acte III - Henry de Montherlant

jeudi 8 décembre 2016

Le revenu de base: Petit voyage dans le revenu minimum d'existence

"L’assurance d’un certain revenu minimum pour tous, une espèce de plancher en-dessous duquel personne ne devrait tomber, même lorsqu’il n’arrive pas à s’auto-suffire, apparaît non seulement comme une protection tout à fait légitime contre un risque commun à tous, mais un élément nécessaire de la Grande Société dans laquelle l’individu n’a plus de demande spécifique pour les membres d’une communauté particulière dans lequel il est né." Friedrich Hayek

mardi 6 décembre 2016

La Valse à Mille Chiffres

"La vie est un éternel problème, et l'histoire aussi, et tout. Il s'ajoute sans cesse des chiffres à l'addition. D'une roue qui tourne, comment pouvez-vous compter les rayons ?" Correspondance, à Mlle Leroyer de Chantepie de Gustave Flaubert

lundi 5 décembre 2016

Quand la Censure frappe à la porte de la Kave

"Évidemment, réclamer la liberté d'expression n'est pas réclamer une liberté absolue. Il faudra toujours, ou du moins il y aura toujours, tant qu'existeront des sociétés organisées, une certaine forme de censure. Mais la liberté, comme disait Rosa Luxemburg, c'est la liberté pour celui qui pense différemment . Voltaire exprimait le même principe avec sa fameuse formule : Je déteste ce que vous dites ; je défendrai jusqu'à la mort votre droit de le dire." Préface inédite à Animal Farm (La Ferme des animaux) - George Orwell

dimanche 4 décembre 2016

La Tournée de Jack: CECI N'EST PAS DIT AUX INFORMATIONS


"Pourquoi je travaillerai pas pour la NSA ? 
Ça c'est une colle ! Je vais essayer d'y répondre.
Disons que je travaille à la NSA et qu'on dépose un code sur mon bureau, un code réputé inviolable, mettons que je tente ma chance, mettons que j'le déchiffre, là j'suis très content de moi parce que j'ai bien fait mon boulot, mais c'était peut-être le code de l'emplacement d'une armée rebelle en moyen orient ou en Afrique du nord, et une fois qu'on a repéré le lieu, on bombarde le village où les rebelles se cachent, et quinze cents personnes que j'ai jamais vu, qui ne m'ont jamais rien fait, sont tuées.
Et les politiciens, ils disent : « envoyez les marines assurer la sécurité », parce qu'ils en ont rien à foutre, c'est pas leurs gosses qu'ils envoient se faire descendre, comme eux ils sont jamais allés au feu, parce qu'ils étaient tous planqués dans la garde nationale ; c'est un pauvre môme de Boston sud qui se prend un shrapnel dans les fesses, et il revient pour apprendre que l'usine où il travaillait s'est exportée dans le pays d'où il vient d'arriver et le mec qui lui a filé le shrapnel dans le cul c'est lui qui a son job, parce qu'il bosse pour 15 cents par jour sans pose pipi ; et maintenant il comprend que la seule raison qu'il y avait de l'envoyer là-bas, c'était de mettre en place un gouvernement qui nous vendrait le pétrole pour pas cher, et bien sûr les compagnies pétrolières exploitent le conflit qu'il y a eu pour faire monter les prix, et se faire du même coup un beau p'tit bénef, mais ça aide pas mon pote qui travaille pour des clous.
Il se traine un max à livrer le pétrole bien sûr, peut-être qu'ils vont employer un alcoolique comme capitaine, un buveur de martini, qui s'amuse à faire du slalom entre les icebergs, jusqu'au jour où il en frappe un. Le pétrole se déverse et ça tue toute vie dans l'Atlantique nord.
Alors là, mon pote est chômeur, il peut pas se payer de voiture et c'est à pied qu'il se cherche des jobs, ce qui est pas marrant parce que le shrapnel qu'il a eu dans le cul, lui a filé des hémorroïdes, et puis en plus il crève de faim parce qu'à la soupe populaire on lui propose comme plat du jour, de la morue de l'Atlantique nord avec de l'huile de moteur.
Alors qu'est-ce que j'en pense ? J'vais attendre une offre meilleure. J'me dis, putain je ferai peut-être aussi bien de descendre mon pote, prendre son job, le filer à son pire ennemi, faire monter les prix, bombarder, tuer des bébés phoques, fumer de l'herbe, m'engager dans la garde nationale. Et puis j'serai peut-être élu Président ?"

Matt Damon dans Will Hunting 

samedi 3 décembre 2016

Liberté Equité Solidarité

"- N'est ce pas le devoir d'un citoyen de faire connaître au public une nouvelle pensée qui lui est venue ?  
- Oh ! le public n'a pas besoin de nouvelles pensées.Ce qui vaut le mieux pour le public, ce sont les bonnes vieilles pensées reconnues qu'il a déjà." 
Un ennemi du peuple (1882), II, Le docteur Stockmann et Peter Stockmann de Henrik Ibsen

vendredi 2 décembre 2016

Poétique Comptoir Rebiffeur


"J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable. Je fixais des vertiges."Arthur Rimbaud

L'esclavage moderne est une réalité d'aujourd'hui

"Quand les hommes ont vécu en esclavage par-delà toute trace de civilisation, ils savent ce que c'est que la vraie indépendance, car ils sont redevenus cet être entre tous les êtres : l'homme de la nature."Un beau dimanche anglais (1895) de Rudyard Kipling

jeudi 1 décembre 2016

METS UNE P***** DE CAPOTE


"Le sida se transmet par le sperme et par le sang.La prévention se transmet par la bouche, les yeux et les oreilles.La solidarité se transmet par le coeur."Le tour du chat en 365 jours (2006) de Philippe Geluck