LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

jeudi 25 août 2016

Les lanceurs d'alerte n'ont pas d'âge

"Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre" - Georges Bernanos
 Afficher l'image d'origine

En cette année cruciale avec l'élection présidentielle en ligne de mire, j'aimerais vous alerter (...) sur ce phénomène des alertes données par des simples citoyens.
Sentinelles de veille, éveilleurs de conscience, et lanceurs d'alerte appartiennent définitivement à la même famille.
Ni guetteurs de l'apocalypse, ni prophètes de malheur, ils proposent juste une alternative au silence, à la désinformation, aux médias maitres de l'espace télévisuel, radiophonique, ils font émerger une nouvelle forme de citoyenneté et rendent leurs concitoyens plus vigilants, en partie grâce à l'aide d'internet, mais aussi tentant d'informer la masse populaire dans différents collectifs ou associations.

Des hommes ont risqué leur carrière et parfois leur vie pour dévoiler des attaques contre l'intérêt général perpétrées par le gouvernement de leur pays et à quasi à chaque fois, il était pourtant avéré que les alertes qu'ils lançaient étaient justifiés et se sont vérifiés quelques jours, quelques semaines, voire des années après.
Vous pouvez donc constater qu'il y a en gros 150 ans, déjà des hommes et des femmes avertissaient leurs congénères et expliquaient de manière finalement assez simple et accessible les dangers de ne pas avoir une "véritable représentation populaire" participer à la vie de la commune.

Le lanceur ou « donneur » d'alerte, ou, en anglais, whistleblower est défini par l'assemblée parlementaire du conseil de l'Europe (Résolution 1729 (2010), §1) comme « toute personne soucieuse qui tire la sonnette d’alarme afin de faire cesser des agissements pouvant représenter un risque pour autrui ».

La dénomination de « lanceur d'alerte » peut potentiellement bénéficier à tout citoyen et peut, dans sa variante la plus radicale, se rapprocher de la désobéissance civile, comme les Anonymous qui peuvent être considérer comme des hors la loi par beaucoup. Et tout simplement, cela peut être des citoyens mis dans une situation où ils n'ont pas pu réagir autrement,  et sont sentis dans l'obligation morale de prévenir, d'alerter leurs semblables.

Parfois l'alerte est donné suite à un évènement banal, mais qui découle d'une personne voulant en protéger une autre suite à des abus de pouvoir liés à des causes professionnelles, sociales ou économiques.
Nous en avons un exemple frappant et récent dans notre département de l'Essonne puisqu'il semble qu'un employé d'Evry ait subi quelques ennuis, suite à un photo montage satirique qu'il avait posté sur le web:


Je comprends totalement que cela ne puisse pas faire rire, comme son contraire, mais le problème dans cette affaire, c'est que le posteur en question est un travailleur de la commune d'Evry et que notre premier ministre en est l'ancien maire et à l'image d'Estrosi à Nice, il a toujours pignon sur rue là-bas, du coup le déconneur de service est en passe d'être virer.
N'est-ce pas ce gouvernement qui soutenait la liberté indéfectible d'expression de notre chère république?


Cela dit, ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines d'autres, alors si vous aussi, vous désirez ne plus vous laissez faire, dénoncez l'incompétence, l'indifférence, l'abus, qu'il soit professionnel, social, politique, et il y a de quoi faire en ce moment, vous n'êtes ni des délateurs, des balances, des mouchards ou des casse couilles de service, vous avez juste une conscience civique et morale et vous ne voulez plus vous laissez faire!

Levez et battez vous, sans vous, sans nous rien ne se fera.

*Pour plus d'informations: la scène roumaine a produit une pièce de théatre sur ce thème: gens ordinaires, pièce dont je me suis servi pour préparer ce petit billet. Merci également au réseau sur G+ qui est une mine d'informations pour moi et tant d'autres.