LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave!

Contact: krixlegaulois@gmail.com/

vendredi 7 octobre 2016

VILLAGE PLANE'TERRE

 « les moyens de communication audiovisuelle modernes (télévision, radio, etc.) et la communication instantanée de l'information mettent en cause la suprématie de l’écrit» Marshall MacLuhan



Au moment où la mondialisation semble être l'ultime recours et la solution universelle à tous les problèmes ne demandant que solutions, il est bon de changer d'échelle et de voir à quoi ressemble vraiment cette globalisation, version villageoise. Un village qui résisterait encore et toujours à l'envahisseur?...
Changer de perspective pour comprendre et réduire le champ de la Mondialisation à l'expression simple d'un petit village comme il en existe des milliers partout sur la Terre, sauf que celui-ci serait un miroir rétrécissant représentant une toute petite ville internationale, bigarrée et de tous genres, toutes origines, toutes ethnies, toutes cultures. 
Le Monde actuel nous transforme en sur-consommateurs, en produits étiquetés, en chiffres statistiques, mais l'Humain a encore le pouvoir de révolte. Je le crois, l'adage: Work buy consume and die finira bien par tomber . Changer pour construire ou reconstruire, ce serait la mission d'un village tel que celui-ci.
 Et la réalité d'un village Plane'terre en dit finalement plus que tous les beaux discours.


L’humanité à échelle réduite.


Découvrez ce à quoi ressemble notre monde réduit à la taille d’un village de 100 personnes… 
Cela donne à réfléchir sur notre place et notre rôle dans la société mais surtout quels sont les enjeux pour demain.

Si on réduit l’Humanité à un village de 100 personnes, de façon proportionnelle, à l’intérieur de cette bourgade vivent:

-57 asiatiques

-21 européens

-14 américains (nord, centre, sud)

-8 africains

Il y a:

- 52 femmes et 48 hommes

- 30 »blancs » et 70 »non-blancs »

- 30 »chrétiens » et 70 »non-chrétiens »

- 90 »hétéros » et 10 »homos »

Dans ce petit monde:

- 6 personnes possèdent 60% de la richesse totale

- 80 personnes vivent dans des maisons insalubres

- 70 personnes sont analphabètes

- 50 personnes souffrent de malnutrition

…une seule a un diplôme universitaire,

…une seule possède un ordinateur,

…une personne est en train de mourir,

…une autre personne est en train de naître.


Via +Thierry lacas (sources CEDRES)


6% possèdent 60% des richesses...hum...
Pour continuer la réflexion, maintenant que le décor du petit village idéalisé s'est montré à vous, voici venu une autre analyse sur ce modèle, mais version grandeur nature. Et si en plus, on pouvait avoir quelques idées et valeurs comme celles-ci, ce serait bonheur...



Le village planétaire est un sujet déjà abordé à maintes reprises, et autant le laisser expliquer par l'écrivain l'ayant mis sur papier en...1967 bien avant l'arrivée d'internet, alors que le terme Mondialisation n'était encore qu'à ses balbutiements. 
Parce que à la Kave, on a pas toujours les mots, mais on a des ressources, lisez-plutôt ce résumé, source Wikipédia et le site consacré à l'auteur.

"Le village planétaire, ou village global (en anglais Global Village), est une expression de Marshall McLuhan sociologue contemporain canadien et philosophe,tirée de son ouvrage The Medium is the Massage paru en 1967, pour qualifier les effets de la mondialisation, des médias et des technologies de l'information et de la communication.

Selon ce philosophe et sociologue, « les moyens de communication audiovisuelle modernes (télévision, radio, etc.) et la communication instantanée de l'information mettent en cause la suprématie de l’écrit ». Dans ce monde unifié, où l’information véhiculée par les médias de masse fonde l’ensemble des micro-sociétés en une seule, il n’y aurait selon lui désormais plus qu’une culture, comme si le monde n’était qu’un seul et même village, une seule et même communauté « où l'on vivrait dans un même temps, au même rythme et donc dans un même espace ».
La capacité, pour une personne, à récupérer des informations très rapidement en n’importe quel point de la planète (raccordé à un réseau) donne l’impression d’être dans le même endroit virtuel, dans le même village.

Quatre caractéristiques :

interactivité : disponibilité forte + faible délai de réponse + coût faible ;
communauté : même canal, même langage, mêmes références, lieux d’échanges communs ;
variété : mots, images, sons ;
vitalité : renouvellements (émergences) ; actions collectives et décisions.
Trois conséquences :

bilinguisme et tribalisme : renforcement des identités ;
captation des décisions ;
prises de conscience planétaires : préoccupations communes sur les ressources communes (écologie, faim, santé, paix politique) et sur la petitesse de la Terre (mouvements de pensée alter-mondialistes).

Après avoir écrit The Medium is the message en 1967, Marshall McLuhan, parlera de « Village Global » pour caractériser l’évolution des médias et de leur forte conséquences sur la société Selon lui,cet ensemble de technologie des médias changent notre rapport aux activités quotidiennes de l’être humain.

Effectivement, dans notre monde actuelle, les différents médias permettent à l’être humain de recevoir instantanément toutes sortes d’informations venant de l’autre bout de la planète. Ainsi toute les micro societies qui composent notre monde, se retrouvent à former une seule et meme société, alimenté par une seule et meme culture. L’expression “village globale”, ou encore “village planétaire donne l’impression que, par l’accès à l’information, tout le monde à l’air de se trouver dans un meme village ou faire partie d’une meme communauté.


De cette manière, les caractéristiques de cette théorie regroupent la forte disponibilité d’information, la même plateforme d’échange, la variété des supports (sons, mots, image). Elle engendre également des conséquences qui rassemblent le renforcement des identités, la prise de conscience planétaire de préoccupations commune comme l’écologie ou la politique et donc la prise de décision collective."


Une idée, un avis, une opinion? Exprimez-vous. Nous sommes du même village.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire